Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2008

Experimentations et Carnaval

Laphi!! (salut en Aymara)

 

Toujours pas d’eau dans les robinets et beaucoup moins de pluie, ça commence à être une vie à la romano!! Lavage de cheveux dehors avec deux bassines d’eau, comme au bon vieux temps mais pas de quoi s’affoler et tout va bien!!

 

La semaine dernière était celle de la présentation de mon travail et expérimentations de mes recherches. Ainsi avec les artistes, j’ai pu mettre en œuvre une part de ma pratique artistique, et ils se sont laissé prendre au jeu de mes recherches sur la trame des portes et passages.

Voici en quelques lignes, la présentation et donc mes évocations de « portes et passages » :

-          Frontière, culture, langue, interprète, clandestinité, voyage, ici/ailleurs…

J’y présente le travail de Marina Abramovic : ses performances avec ULAY à travers le monde où ils observent les différents comportements et réactions des gens suivant la culture d’où ils se trouvent.

Et Krzyztof Wodiczko avec ses « porte parole » et « bâton étranger » qui servent à l’étranger qui ne connaît pas la langue du pays où il se trouve de s’exprimer dans la langue locale grâce à ces appareils.

En amont et en lien, je présente mes vidéos : « répètes?! » et «  retour inéluctable » faites en 2004 et  2006.

 

-          COMMUNICATION avec autrui, deux et/ou plusieurs, transmission, troc, marché…

Présentation de Jenny Holzer, pour ses messages transmis en ville sur divers supports, d’abord projetés sur des bâtiments puis sur des panneaux  lumineux. Et le travail de JC Ruggillero qui est un échange d’objets (personnel ou non) de personnes à d’autres.

Mes travaux liés ici, sont « SMS » et « … + … = … » fait en 2007 et 2005.

 

- OUVERTURES CORPORELLES, (dont les 5 sens), la vue, l’ouie, la parole, le goût, l’odorat, le toucher, le sexe…

Travail de Vito Acconci sur ses performances où il interpelle le visiteur par une expérience forte ou son corps est mis en scène et utilisé comme terrain d’expérimentation dont il explore les limites physiques et psychologiques.

Et mon travail : « entraves quotidiennes » de 2005.

 

-          Personnel, de soi, événement, changement…

Travail de Peter Campus pour ses transitions métaphorisées en vidéo et mon travail « Qu’est ce qu’il a? » et « le livre de l’extérieur » de 2007 et  2006.

 

Pour ces thématiques je proposai quelques petites expériences, par manque de temps nous n’avions pu en faire qu’à l’atelier et non en ville comme j’aurais voulu.

Ainsi nous avons fait parler nos portes intérieures et échanger des messages par des papiers sous diverses formes.

 

C’est aussi cette semaine que j’ai rencontré des sourds Boliviens, d’abord avec le professeur sourd de Langue des Signes Boliviennes, et depuis ça n’arrête pas!! Ou pour les accueillir à l’atelier ou pour passer du temps avec eux à leur casa ou en ville. Je me suis réjoui d’échanger nos signes respectifs, répondre à leurs questions sur les conditions des sourds en France, si je peux les aider à trouver des appareils auditifs pour une petite malentendante etc… Nos signes sont un peu différents mais vite, je les accumule et ainsi je trouve que le passage des signes français aux signes boliviens est moins compliqué que le passage de langue orale différente, évidemment!!!

J’ai pu commencer l’intermédiaire de l’échange des jeunes sourds Français et Boliviens en travaillant avec une jeune sourde à l’atelier. J’espère pouvoir approfondir l’échange et surtout avec plus de monde, mais ce n’est pas gagné car ils reprennent tout juste l’école et qu’ici l’absentéisme est très fréquent (d’autant plus lors des fêtes).

 

Pour ce qui est de la vie locale, j’ai eu l’occasion de voir et danser l’Ojo de Agua les danses traditionnelles du pays, c’est assez rigolo de danser avec un mouchoir à la main que l’on fait tourner et d’apprendre les différents pas, parfois compliqués.

Ce week-end c’était le carnaval, la tradition en dit long sur cette coutume qui dure 4 jours voir plus dans certaine région et qui est beaucoup plus importante que chez nous. C’est encore l’occasion d’asperger ses biens temporels pour obtenir leur bénédiction avec de l’alcool et décorés de ballons, serpentins, confettis, pétales de fleur et pétards, ceci est la libation de Cha’lla, offrande à Pachamama (terre-mère).

Ainsi toute la ville est décorée, y compris les trufis, mini-bus, micros et autos, des couleurs du carnaval (même les pacenos – habitans de La Paz – que l’on voit titubés par l’abus de l’alcool). C’est aussi les batailles de bombes à eau et de mousse à raser ou tout le monde y passe sans exception!!

À premières vue, ces festivités peuvent être décrites comme une reconstruction du triomphe du bien sur le mal, mais elles mêlent tant de mythes, de fables, de divinités et de traditions indiennes et chrétiennes qu’on ne peut les réduire à une explication aussi simpliste.

Ainsi, pendant les défilés, on y trouve tous les divers et variés habits, musiques et danses traditionnels de quasiment tout le pays, très minutieusement fins et élégants (notamment ceux de Potosi et de Sucré que j’apprécie le plus), encore un régal!!

 

Je vous envoie des rayons de soleil latino et des besos à tous.

 

sylvanie

Commentaires

Nous recevons tes rayons de soleil et avançons rapidement et tranquillement vers le 3ème Loto des artistes que nous proposons dimanche 10 février à 15h à la Salle Saint Maurice.
Tes photos et Feuilles de ROOT' y seront suspendues pour que tu sois avec nous!
bises
prends soin de toi et de chacun
dominik

Écrit par : dominik | 07/02/2008

Les commentaires sont fermés.