Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2010

Feuille de ROOT' 26 octobre 2010

Bonjour à chacun,

 

Et voilà! Le défi a été relevé: bâtir en 10 jours, un travail de créations in-situ et le donner à voir.... défi plus que flippant!!!

Ceux d'entre vous qui sont artistes savent de quoi je parle.

Mais pour les autres, laissez-moi tenter quelques images explicatives: imaginez-vous aborder une Terra Incognita.... Vous devez construire une maison pour abriter votre famille, trouver les comestibles pour la nourrir, vous faire au climat, à l'environnement.....Autour de vous d'autres humains, natifs de cette terre; il vous faut trouver les codes de communication, décrypter les 'zones d'intimité absolue' dont il ne faut pas s'approcher sous peine d'intrusion.... Et enfin, vous devez préparer pour eux, un repas, riche et aussi généreux que ce qu'ils vous ont appris, que ce que vous avez partagé.....

Tout cela en un temps si bref, que les nuits ont été courtes!

Chacune, Sylvanie et moi, avons eu notre nuit blanche, envahie de doutes et de détails à fignoler.

Et puis... aux murs blancs de l'espace d'exposition du Centre d'Art Contemporain de Ha Noï... lundi matin...nos œuvres.... artistes français et artistes vietnamiens: rootartistes si différents, et tellement heureux de ces différences qui sont autant de joyaux à admirer..

Les fines façons de travailler de Quyen, de Bach Lien ou de Nguyen Thu Huong , les clins d'œil de Lê Huy Tiep, la pugnacité de Bich Ngan, le petit cheval de Do Van Duc devenant cavalcade dévalant les montagnes...

Sylvanie jouant avec : le riz gluant, un journal, des cigarettes et des baguettes et … après avoir mangé ses deux mains, elle a fini par finir d'aboutir une vidéo 'phô' ( 'rue' mais aussi le plat traditionnel que nous mangeons chaque jour).

Quant à moi, je n'ai trouvé, dans les rues de Ha Noï, aucun galet à coudre... alors ce sont les baguettes, ces outils du quotidien, qui se sont liées, et nouées sur le drap (merci Françoise!) que j'investis:

c'est le drap qui a permis mon repos nocturne ici à Ha Noï.... qui me permet de cheminer d’un passage à l’autre.... c'est le drap qui accueille l'enfant nouveau né et le linceul qui reçoit le mourant.... c'est le 'Sol' qui me permet de mourir et de renaître à chaque ROOT'ARTS, de l'Occident à l'Orient, de Bordeaux à Ha Noï, et plus loin encore...

 

Yeeesss! Les œuvres dialoguent et se répondent, s'étonnent et se marrent.

 

j'ai essayé - oui, vraiment, je vous assure- essayé d'encadrer mes travaux d'une traditionnelle façon pour aussi être au diapason des autres artistes, harmonie que j'imaginais seule cohérente, ... et puis... comme vous le voyez sur les images: impossible! (à croire que j'ai des problèmes avec les cadres!?)

 

 

Et bien sûr, à chaque étape de ce ROOT'ARTS, et à fortiori, dans ces instants très forts où nous recevons admiration, fleurs et compliments pour notre travail, une pensée va vers Pham To Uyen, que nous imaginons nous guider dans Ha Noï comme elle nous a guidées dans la construction de ces rencontres......

vers Magalie qui se débat avec l'administration et le chauffage de notre atelier durant ce temps de résidence, vers Marie-Pierre, Margot et Nina qui assurent aussi le quotidien de notre atelier 'du fond d' la cour', et vers Pierre qui administre tout ça avec une lucidité bienveillante dont certains autres présidents feraient bien de s'inspirer.

 

Nous allons maintenant continuer notre ROOT'ARTS Viet Nam, sans la 'pression' de l'expo, mais dans la découverte joyeuse, profonde et tranquille du village du papier Đo, des Montagnes Noires, des petits lacs de Ha Noï et des discussions arrosées de la bière hanoïenne.

 

 

De la lecture, des séquences émotions, mais aussi du mouvement
alors voici les ROOT'movies 3 et 4 de Sylvanie à visionner sur Youtube aux adresses suivantes :
ROOT’movie 3 : http://www.youtube.com/watch?v=Dz6-ZoiPo9s
ROOT’movie 4 : http://www.youtube.com/watch?v=5vBEmIOsf1k

 

Amicalement à chacun

prenez soin de vous

dominik

 

Les commentaires sont fermés.