Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2011

Feuille de ROOT' - 24 novembre 2011

Bonjour à tous et à chacun,

 

Me voici de nouveau arpentant pour la 14 ème année,

les sentiers d'aventure de ROOT'ARTS, réseau nomade.

Le thème fédérant les rootartistes cette année?

'De l'autre coté'



'Il faut que tout soit rangé dans un désordre impeccable'.

Sylvanie m'a offert cette phrase (que sa mémoire attribue à Catherine Pomparat) à la veille du départ.

C'est une belle définition de l'atelier, de notre réseau nomade.... et peut-être aussi ….de ce que nous, artistes (car il n'y a pas que moi, n'est-ce pas?), portons en nous comme rêves inachevés, comme zones d'ombres et de soleil, comme jeux de lunes et de miroirs, et enfin comme paradoxes, qui nous font ranger les couleurs très, très, très, exactement, par nuance descendante ou ascendante tout en n'hésitant pas à mettre la moitié de l'espace en chantier pour coudre un galet... juste là... juste sous cette lumière-là !

 

14 novembre – aéroport Barajas de Madrid

C'est ainsi (peut-être pour me 'ranger dans un désordre impeccable') que me voilà en transit à l'aéroport Barajas de Madrid, attendant le vol qui m’amènera de Madrid à Lima. A Lima je serai presque à destination : La Paz ne sera plus loin... Il sera temps de mettre en œuvre ces idées flottant autour de moi, qui se nourrissent de mon âme ; car enfin, quel besoin avais-je de quitter mon nid douillet, de mettre mes neurones en péril !?

J'ai sommeil... une nuit blanche.... peur de louper l'avion.... envie de ne pas perdre une miette des souvenirs de ces derniers jours …. une très légère angoisse d'avoir surestimé ma capacité à apprendre … Bref, la vie quoi !

 

15 novembre – atelier 12 Irpavi – La Paz

Après les joies des retrouvailles avec les artistes et amis paceños, nous mettons en commun ce que chacun attend de cette résidence un peu particulière, car elle va durer quelques mois, et non pas les quelques semaines 'traditionnelles' des ROOT'ARTS antérieurs.

En tout premier lieu, nous nous reconnaissons ce besoin forcené d'apprendre et en miroir, une envie folle de transmettre.

Autour du tissage et de la fabrication du papier, qui nous paraissent porteurs de surprises, d'inventivité et semblent être carrefours de rencontres, nous sélectionnons quelques grands axes, : gravure, sérigraphie, reliure, couleurs et textures nous paraissent de bons axes d'assemblage.

Nous tentons un chronogramme qui prenne en compte :

- les temps d'apprentissage, d'assimilation et d'expérimentation avant ce phénomène étonnant de la création. Mais aussi

- les engagements de l'atelier 12 auprès de ses partenaires (du Musée Ethnographique au festival d'Artesito, la liste est variée!).

Et enfin

- ce désir de parcourir les sentiers boliviens pour créer un 'camin'arte'.

 

16 novembre – atelier 12 Irpavi – La Paz

Papiers réduits en morceaux, racines et feuilles filandreuses sont mis à tremper pour pouvoir les former dans quelques jours. L'atelier est calme ... je me dépose dans le patio... par-delà je regarde les cerros, aussi beaux que meurtriers, qui en glissant ont englouti tout un quartier, laissant à la rue les familles.

 

21 novembre – 'comedor'

Une cinquantaine d'enfants et d'adolescents participent au projet 'Cuidado' que David et Carla ont mis en place.

'Cuidado' ? C'est faire attention à soi et aux autres, prendre soin des plus fragiles, être bien traitant et bien traité.... Oui, oui, c'est bien ça ! c'est 'seulement' être un Être Vivant !....

Mais comme Ici pas plus qu'Ailleurs, le monde n'est celui des Bisounours, il faut conscientiser tout cela, pour que la violence ne soit plus la seule façon de communiquer mais une pathologie à soigner, ou tout au moins à dénoncer sans crainte d'être coupable d'être maltraité.

C'est ainsi que se sont créées les 'cajitas'.

Petites boîtes en carton récupéré, elles contiennent en leur cœur un paysage.

Chacun est invité à animer le sien, avec des dessins d'animaux : au-dessus de ce panorama, les Droits de l'Enfant sont collés.

Les 4 côtés extérieurs de la 'cajita' sont destinés à recevoir des images de scènes de vie quotidienne ; cela permet quelques fois le déverrouillage de la parole.

Et d'Alba à Rodrigo, les enfants et les jeunes s'appliquent à faire de leur 'cajitas', une Ode au respect, une Ode à la Vie

 

22 novembre – dans la maison de David et Cecilia

Nous sommes redescendus de l'atelier 12 Irpavi, trempés et tremblant de froid.

Pourtant, tout au long de la journée, d'émulsions en 'quemadas', d'encrages en lavage des 'pantallas', nous avons juste senti cette douceur des échanges : Gloria en Grande Prêtresse de la sérigraphie, moi en sage apprentie.

 

Quel bonheur ! Mais quel bonheur d'apprendre ! Je suis une éponge absorbant tout ce qui passe aux alentours.... et ce rôle de 'dom l'éponge' me convient tout à fait !!!

 

24 novembre – atelier 12 Irpavi

Ici, l'argile des cerros n'est plus meurtrière ; elle devient noble et fragile.

Il nous faut la laver et la relaver pour en extraire les impuretés et ainsi, après décantation avoir une belle matière à modeler.

 

Sommes-nous ainsi, nous les humains ? Faut-il nous laver et nous relaver l'esprit ?

Faut-il que notre âme soit décantée pour mieux modeler nos rêves ?

 

C'est sur ces questionnements que je vais achever cette première Feuille de ROOT' 2011.

Amicalement

dominik

 

 

Les commentaires sont fermés.