Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/03/2012

Feuille de ROOT' - 1er mars 2012

Bonjour à tous,

 

Aujourd'hui ça n'est pas moi qui vous raconterai la vie.

je laisse les mots couler des murs de l'Espace Patiño où Martha CAIJAS a présenté 'rituales cotidianos – la levedad de la Terrenal' (rituels quotidiens – la légèreté de la Terre):

'esto que escuchas peregrino,
 esto que miras de tanto repetirse no es màs que silencio'             (cela que tu écoutes, pèlerin, cela que tu regardes tant et tant de fois répété, cela est silence)

 

'sonido pulido por la memoria perpetuando el tiempo en el uso de los rituales sustento diario'                                               (son poli par la mémoire, perpétuant le temps par l'usage des rituels quotidiens)

 

'misterios guardados, insinuados en los rincones, donde descansan, donde esperan...'                                                             (mystères gardés, insinués dans les coins, où ils reposent, où ils attendent...)

 

 

 

j'ai croisé le chemin de cette Grande Dame, j'ai vu ses doigts habiles soulever la foule pour passer les fils qui composaient des tissages extraordinaires.....

j'ai contemplé ses univers en tremblant d'émotion..... et je voudrais tant que son œuvre franchisse toutes les frontières...

Mais chut ! déjà la nuit est avancée.... regardez les images.... fermez les yeux... entrez dans le Monde de Martha la Douce, Martha la Forte, Martha la Tisserande qui traversera le Temps et l'Espace.... malgré tout

 

 

Amicalement

dominik

Les commentaires sont fermés.